Actualités

Anote

Anote

Nous partîmes trois , Gauthier , Benoit , et votre narrateur Philippe . Ne pouvant nous décider entre les blocs Suisses et ceux de Fontainebleau , le sud s’imposa rapidement , direction Annot !
– Oui mais dix heures de route , ouf ouf ouf !
– D’accord , on coupe la poire en deux , deux fois cinq heures , çà marche ?
– Ok çà marche !

Mercredi
dix neuf heures trente , au revoir à Périne , fermeture des portières , c’est parti . Rapidement je compris la philosophie générale de mes compagnons “ Flashé ! “Ce qui consiste à grimper un bloc au premier éssai , genre veni , vedi , vici . Cinq heures trente de route , deux heures du matin , il est temps de s’arrêter dormir
– Où est la manivelle ?
– La manivelle ?
– Je cherche la manivelle , quel binz dans cette voiture , il faut dire que les crash pads prennent plus de la moitié du coffre … Ah je l’ai ! Grand sourire de benoit qui enclenche la dite manivelle à l’endroit prévu à cet effet , la fait tourner , et nous fait apparaitre une magnifique tente de toit avec matelas et couette pour assurer notre voyage jusqu’au bout de la nuit . Nous nous endormons la tête pleine de rêves .

Jeudi ,
huit heures trente , petit déjeuner , fermeture des portières , en route pour la suite . Le soleil est déjà plus présent et la température monte a mesure que nous … descendons . La végétation n’est plus la même , nous respirons , nous sentons , nous humons , nous sommes dans le sud , nous sommes à Annot .
– Flasher !
– Oui oui , on y va !
Direction le camping et les blocs . Pour ceux qui ne connaisse pas Annot le topo est assez simple . En bas le village , au dessus une piste qui grimpe en lacets . Et c’est dans ces lacets à partir environ du quinzième que l’on se gare et que se trouve les blocs . et pratiquement tout en haut , dans les derniers lacets , le camping . Et quel camping ! A la ferme , entre les poules et les lapins , dans un endroit splendide , avec de vrai douche chaudes à profusion , de vrai toilettes … Le camp est rapidement installé sous les arbres . Nous avons même un emplacement pour le feu
– Flasher !
– C’est parti !
Là il me faudrait le lyrisme des plus grands pour raconter l’escalade de Gauthier , ou la volonté de fer de Benoit . Je me sens soudain un peu à l’étroit dans mes chaussons . David et Lucien nous rejoignent pour quelques jours , nous sommes cinq . Lucien qui n’est pas si loin du niveau de Gauthier , calme concentration et totale détermination . David qui sort le cul du loup , une traversée sur l’arrête d’un toit avec une sortie de costauds , 7A . L étroitesse de mes chaussons ne s’arrange pas
– Il n’y aurai pas un petit 5+ 6a qui traîne dans le coin ? Quoique regarder les artistes !
Je décide de profiter du spectacle , et quel spectacle ! 6B 6C 7A 7B 7C tout y passe ! je me régale à les regarder , ils sont vraiment très très forts . Une énorme salade composée de pattes , de pommes , et d’un peu tout ce qu’on trouve termine cette journée .

Vendredi
Après la préparation du pique nique nous fonçons sur les blocs . Lena et Vincent nous rejoignent pour le week end , nous sommes sept . La journée ? elle passe à toute vitesse . je suis toujours aussi admiratif . Benoit et David sont des costauds mais que dire de Julien et Gauthier . Avec Léna et Vincent nous commençons à nous chauffer sur quelques 5+ 6A , les sensations sont là .
– Mince que je déteste les dévers , et mince que je devrai en travailler plus en salle !!! Les pdg déjeunent à quatorze heures , nous ce sera à 17 heures que nous déjeunerons . Je prendrai mes dispositions pour la suite !

Samedi
contest de blocs à Annot . Le contest est une compétition de blocs très à la mode . tous le même topo avec les mêmes blocs numérotés à grimper . Nos sous bois et nos blocs soudain envahis par des hordes de grimpeurs , et pas que des gentlemens malheureusement ! Famille , groupes , la totale ! Heureusement deux sirènes apparaissent dans les radars , la blonde et la brune . Tout ce qui est masculin et hétéro à cent mètres à la ronde les a repérées . J’en rigole avec Gauthier avant qu’il ne replonge dans ses blocs . Une petite lumière s’est allumée dans l’oeil de Vincent à leur apparition et il est clair qu’il à déjà démarré . Au détour des blocs nous les croisons et bavardons , Vincent n’est pas loin . Elles sont sympas et joviales . C’est incroyable le nombre de mains soudain prêtent à les parer à la montée ou à la descente . Elles font clairement le spectacle autour d’elles . Nous sympathisons , le soir Séverine et Julie dinerons au restaurant avec nous … nous sommes neuf

Dimanche
Le temps passe toujours aussi vite , surtout que nous avons décidé de reprendre le chemin du retour ce soir et ainsi de couper à nouveau la route en deux . Lucien nous sort un truc apocalyptique , je ne parle même plus de Gauthier ou chacun de ses pas serai pour moi un exploit . Sur la route du retour , après avoir traversé des pluies et du brouillard sur la RN 85 nous obligeant parfois à rouler à vingt à l’heure , nous nous arrêtons encore a deux heures du matin mais sur un mauvais parking cette fois , trop prêt de la route et des camions . Il pleut … retour à Epinal seize heures trente
Nous avons pensé à beaucoup d’entres vous . Je voulais remercier mes compagnons de ces quelques jours formidables d’états d’esprit , de camaraderie , de pleine nature , de soleil et de blocs . Les remercier aussi d’avoir accepté parmi eux un papa comme dit Gauthier , à remettre quand vous voulez

Enfin je ne pouvais finir sans adresser un très grand merci aux enfants du roc , à ses adhérents et surtout à ses bénévoles , un grand merci de la taille d’un couvercle de cocotte minute pour familles nombreuses

A très bientôt a toutes et à tous

Philippe

Ps : Guillaume , ce serai bien que tu te mettes au camping !!!!

0